Premier retournement du compost

Notre premier bac de compostage étant devenu plein, nous avons procédé au premier retournement de notre compost.

Pourquoi avoir retourné notre bac de compost ?

Nous aurions pu choisir d’alimenter notre deuxième bac sans nous embêter à déplacer le compost du bac plein. Néanmoins, cela permet de mélanger les matières plus ou moins décomposées entre elles, et ainsi de réactiver le processus de compostage.
De plus, en retournant le compost, nous apportons beaucoup d’oxygène. L’oxygène est indispensable à certains micro-organismes qui participent à la décomposition de nos déchet.
Un dernier avantage est de voir où en est la processus de décomposition.

Qu’avons nous pu observer ?

Le positif

Nous avons pu constater que le processus de décomposition avait bien démarré. Beaucoup de nos déchets ne sont plus identifiables et ont été digérés par les insectes et les micro-organismes.

Des graines ont germés dans notre compost pendant l’hiver. C’est une preuve qu’il y a les bons nutriments et que la température était suffisante.

Probablement une épluchure de patate 🙂

L’odeur que dégagée le compost n’était généralement pas désagréable, ce qui nous indique que la décomposition se déroule correctement. Si il y avait eu un souci, on aurait pu sentir des odeurs soufrées (œuf pourri, etc) ou d’ammoniaque. Ce fût rarement le cas.
Ayant la chance d’avoir quelques membres à l’odorat très développé, nos nez ont pu identifier des notes d’agrumes.

Le négatif

Cette odeur d’agrumes peut indiquer que notre compost est un peu trop acide alors qu’il devrait avoir un PH neutre. Nous essaierons de tester ça dans 3 mois au moment de la récolte.

Il restait beaucoup de matière sèche non décomposée. Nous devrions peut être réduire notre apport de matière brune. Dans tous les cas, cela sera récupérée au tamisage.
Une autre preuve de l’excès de carbone dans notre compost, la présence de nombreux cloportes dans notre compost.

Il y avait encore beaucoup de déchets non compostables. Voilà une liste non exhaustive : coquilles d’huître, bouts d’emballage plastique, élastique, étiquettes de fruits, bout de guirlande de Noël, …

La température du compost devait tourner autour des 25-30°. C’est aussi une conséquence de l’excès de matière sèche.

Bilan

Très bon démarrage de compost, nous avons réussi à remplir un bac d’1m3 en 6 mois ! La première fournée de compost rentre en phase de maturation. Nous essaierons de faire la récolte dans 3 mois vers la mi-mai.

Recommandations pour le nouveau bac :

  • Mettre moi de broyat pour chaque seau de déchet. Les mouchoirs et autres sac en papier peuvent suffire.
  • Récupérer un broyat de meilleur qualité. Nous avons mis beaucoup trop de résineux.
  • Sensibiliser le personnel de Zonnelied qui utilise le compost sur ce qui peut être mis dans le bac.
  • Enlever systématiquement les étiquettes des bananes et autres fruits.

Pour finir, merci à tout ceux qui sont venu.e.s prêter main forte et nous supporter. Ça nous a permis de faire le retournement en 1h.